© 2016 by Ferme Brasserie Schoune. Tous droits réservés.                                                                                                                                  Dernière mise à jour: 5 octobre 2018

Histoire de la bière

Les premières traces concrètes de la bière remontent à 4 000 ans avant J.-C. C'est près de Sumer, en Mésopotamie, que des tablettes d'argile, laissées par des civilisations primitives du bassin méditerranéen, ont été retrouvées. Elles faisaient référence à des recettes écrites sous forme de hiéroglyphes et de pictogrammes où il était question d'une boisson fermentée d'orge, d'épeautre, de blé et de millet.

 

 

Par la suite, les Egyptiens produisaient une boisson similaire mais améliorée sur le plan technique. Pour les riches, elle était agrémentée de miel et épicée au gingembre. Tandis que les pauvres avaient droit au breuvage le plus clair.

Quant aux Chinois, ils fabriquaient de la "t'en tsiou", une bière verte pas entièrement fermentée et faible en alcool, et la "tsiou", une bière finie plus fort en alcool.

 

Les Grecs et Romains associaient le vin d'orge aux barbares puisque selon eux, les civilisés buvaient du vin! Pour leur part, les Gaulois considéraient la bière comme une boisson sacrée à laquelle ils associaient des divinités telles que Cérès, déesse des Moisson, et Sucellus, dieu de la Cervoise.

 

 

En Europe, des moines d'Allemagne, d'Autriche, de Belgique et de France se sont également lancés dans la fabrication de ce breuvage universel. De plus, ils étaient à l'avant-garde dans l'utilisation du houblon comme aromate.

 

Au Xᵉ siècle, la concentration urbaine va favoriser le développement des brasseries et rentabiliser la profession de maître-brasseur. Par ailleurs, les brasseurs vont s'organiser en corporation contribuant ainsi au respect de la profession. 

 

En 1516, la Bavière édicte la Loi de la pureté de la bière afin de s'assurer de la qualité du produit. Cette loi s'applique encore de nos jours.

 

Il est important de noter que ce sont les femmes qui vont exercer le métier de brasseur, et ce jusqu'à la fin du Moyen-Âge.

 

L'utilisation de houblon se répandit seulement à partir du XVᵉ siècle et devança rapidement les autres plantes telles que la gentiane, la coriandre, l'absinthe, la sauge ou encore la lavande.

 

Au XVIIᵉ siècle, la bière tient le coup face aux nouvelles boissons telles que le cognac, le chocolat, le café, ... En outre, l'expansion des villes et l'amélioration des moyens de transport vont favoriser l'essor des grandes brasseries.

 

Il faudra attendre le milieu du XIXᵉ siècle pour assister à une évolution radicale des techniques notamment grâce au développement de la verrerie, des appareils de filtration, du soutirage sous-pression, de l'embouteillage et de la réfrigération. Les recherches scientifiques de Louis Pasteur sur les micro-organismes ont permis de mieux comprendre et de maîtriser le processus de fermentation alcoolique, d'améliorer les conditions sanitaires des brasseries et de produire une boisson plus saine et plus claire.

 

Si l'histoire de la bière est en constante évolution, son procédé de fabrication reste toujours la fermentation naturelle à la vieille mode d'autrefois. Cependant, ce sont les récipients qui ont fortement évolué. En effet, les bouteilles, canettes de fer blanc et verres ont remplacé les anciens pots et contenants de faïence, de bois, d'étain ou de cuir.

 

Du côté de l'Amérique du Nord, des traces de l'industrie de la bière sont mentionnées chez les colons de la Virginie, en 1587.

ADRESSE

2075 Chemin Sainte Catherine

Saint-Polycarpe, Québec, J0P 1X0

 

Tel: +1 450-265-3765
Fax: + 1 450-265-4042

OÙ NOUS TROUVER